Liste des ouvrages


disponible
25€
 
ajouter à ma commande

Dunkerque et Louis XIV 1662 1715 Kunmunch Jacques Messian Guy et Varet Annie

Dunkerque et Louis XIV 1662-1715
Kunmunch, Jacques ; Messian, Guy et Varet, Annie


Musée des beaux-arts, Dunkerque, 1981


In-12, broché sous couverture rempliée illustrée en couleurs (portrait de Claude Le Blanc, intendant de Dunkerque), 77 pp.
Avec 24 illustrations en noir et blanc in texte.
Bon état. Légers frottements en couverture.


afficher le sommaire

A propos d'une exposition par René Robinet - Avant-propos - Introduction : le rattachement de Dunkerque à la France - I. Administration et urbanisme. - 1. L'organisation administrative : le découpage administratif, le Magistrat, l'intendant Claude Le Blanc - 2. L'urbanisme : la construction des fortifications, l'aménagement intérieur de la ville, Dunkerque après 1713 - II. Société et économie. - 1. La population dunkerquoise et ses activités : les dénombrements de population, l'Arsenal de la marine, la structure commerciale, le canal de Mardyck - III. Religion et culture. - 1. Religion et assistance : les couvents, les hôpitaux et l'assistance, l'enseignement - 2. Activités culturelles : la langue française, l'histoire, la littérature, l'imprimerie, l'art - Bibliographie - Table des matières.


Il s'agit du catalogue de l'exposition présentée par Jacques Kunmunch, alors conservateur au musée des Beaux-Arts de Dunkerque, et Annie Varet, archiviste de la ville, au musée des Beaux-Arts de Dunkerque, du 11 décembre 1981 au 14 février 1982.
Après l'exposition consacrée en 1956 à Jean Bart : Dunkerque et Jean Bart en son temps (1650-1702), le musée et les archives de la ville ont tenté cette fois de faire resurgir - à l'aide de documents issus pour la plupart des collections municipales- la ville de Dunkerque de la fin du XVIIe siècle et du début du XVIIIe, autrement dit entre 1662, date du rachat de la ville par Louis XIV, et 1715, année de la mort du Roi. Cette période cruciale pour l'histoire de la ville "voit progressivement l'administration flamande céder la place au centralisme voulu par le Grand Roi." Cet ouvrage s'achève sur l'évocation de la vie littéraire et artistique dans la cité portuaire devenue française même si, "pour cette période, ne subsistent malheureusement que peu de témoignages. En effet, l'absence d'élévations architecturales antérieures à 1728, de documents relatifs aux arts appliqués de même que la faible représentation d'ouvrages imprimés dans notre ville rendent ce tour d'horizon de la vie culturelle bien incomplet."

 



SUR LE MÊME THÈME