Liste des ouvrages


disponible
25€
 
ajouter à ma commande

Les eglises de France illustrees Diocese de Lille Lotthe Mgr Ernest chanoine Virleux Lothellier Henry

Les églises de France illustrées - Diocèse de Lille
Lotthé, Mgr Ernest, chanoine Virleux, Lothellier, Henry...


Les églises de France illustrées, revue mensuelle du monde catholique, Paris, n° 7, juillet-août 1935.


In-4, broché avec agrafes, 36 pp.
Nombreuses illustrations en noir et blanc in texte.
Bon état. Léger pli angulaire en quatrième de couverture.


afficher le sommaire

Sommaire - Présentation du diocèse de Lille, par Mgr E. Lotthé, secrétaire particulier de S. Em. le cardinal Liénart - La cathédrale Notre-Dame de la Treille, à Lille, par l'abbé J. de Le Rue - L'église Saint-Maurice à Lille, par le chanoine Virleux - L'église Saint-Etienne, à Lille, par le chanoine Paul Thone - L'église Saint-Martin, à Roubaix, par le chanoine Bègne - L'église Saint-Martin, à Hénin-Liétard - Le séminaire de Lille, par E. Lotthé - Les Vierges noires, par Louis Bréhier, membre de l'Institut - Saint-Louis (suite), par Francis James - Un rescapé de la Grande Guerre : le rétable du Mesnil-lez-Hurlus, par Gabriel Tardenois - Le peintre Félix del Marle, par Henry Lothellier - Exposition d'Art chrétien de Grenoble : bibliographie : Mgr E. Lotthé, Le Grand Séminaire de Lille - Publicités - Liste des fournisseurs recommandés.


La revue catholique Les églises de France illustrées a réalisé dans les années trente divers panoramas de l'architecture religieuse par région. Consacré au Nord, ce numéro de  l'été 1935 fait le point sur les dernières réalisations architecturales du diocèse de Lille, après les destructions nombreuses consécutives à la Première Guerre mondiale.
On retiendra également un important article d'Henry Lothelier sur les peintures religieuses de Félix del Marle (1889-1952), qui concerne en particulier le "Mur des morts de la Grande Guerre" de l'église de Capécure, à Boulogne-sur-Mer. Né à Pont-sur-Sambre, Del Marle s'était inscrit à l'académie des Beaux-Arts de Valenciennes -entre 1905 et 1907- avant de suivre brièvement les cours de Pharaon de Winter , à Lille. Passé par le futurisme et le néo-plasticisme, ce proche de Mondrian avait animé à Lille la revue Vouloir dans les années vingt. En 1929, il cesse de peindre, s'installe avec sa famille à Wimereux et se convertit au catholicisme après qu'il a rencontré les moines bénédictins de l'abbaye de Wisques. Cette conversion devait entraîner un retour à la peinture, "l'ermite de Wimereux" -"ainsi pourrait-on nommer le grand artiste, en raison de l'existence modeste et retirée qu'il mène sur la falaise solitaire", affirme Lhotellier- se consacrant désormais exclusivement à la peinture religieuse. On lui doit également le Christ de la chapelle de la Falaise, à Wimereux, les cartons des vitraux de l'église de Solre-le-Château, le chemin de croix de l'église Saint Vincent-de-Paul, à Boulogne-sur-Mer, les fresques de Sainte-Thérèse, à Pont-de-Briques. En 1939, le peintre quitte Wimereux et s'installe dans sa ville natale, à Pont-de-Sambre. En 1942, Del Marle inaugure sa période surréaliste.
En 1935, année de parution de cette article, le maître-verrier Henry Lhotellier (1908-1993) venait d'abandonner la carrière juridique pour installer son atelier à Boulogne-sur-Mer afin de se consacrer exclusivement à son oeuvre artistique. Proche de Félix del Marle, il réalisa ultérieurement nombre d'oeuvres abstraites dans le Boulonnais.

 

 



SUR LE MÊME THÈME